Ne pas rater le rendez-vous des européennes !

Les élections européennes auront lieu le 7 juin. Elles peuvent être un tremplin pour la reconstruction de la gauche. J’avais déjà évoqué cette question lors du CN du MRC du 23 novembre (cf sur ce blog : archives novembre 2008).

Hier soir, le conseil départemental de la fédération de Paris a voté, à l’unanimité, une motion avec laquelle je me sens en parfait accord. La voici :

La faillite de la mondialisation néo-libérale conforte le MRC dans ses analyses : au-delà de la politique injuste et inefficace de l’actuel gouvernement français, c’est à l’échelle mondiale et européenne que les décisions financières, commerciales, monétaires, ont été prises, et depuis longtemps, qui ont pour conséquences chômage de masse et éclatement des inégalités au Nord, misère au Sud, et crise générale désormais. Rien ne sert de «  se plaindre des conséquences  » si l’on «  chérit les causes  » : le débat doit porter sur la globalisation financière et son relais européen. Il n’existe pas d’alternative sans remise en cause de ces processus.

Dans ce contexte, les élections européennes qui s’annoncent ne doivent pas se borner à un débat étriqué entre ceux qui veulent plébisciter le gouvernement et ceux qui veulent le sanctionner. Les élections européennes doivent être l’occasion de renouer avec le débat de fond qu’avait permis le référendum sur le Traité Constitutionnel Européen. Le Mouvement Républicain & Citoyen doit saisir l’occasion de ces élections européennes pour avancer son analyse du monde et de l’Europe, ses propositions alternatives pour le respect des Nations, de leurs aspirations, une Europe des peuples et des projets, une politique commerciale profondément nouvelle fondée sur le respect de clauses sociales et environnementales, la protection et la reconquête des emplois, des services publics et des acquis sociaux, une politique monétaire reprise en main au service de la croissance durable…

Comment renouer avec le débat de fond qu’avait permis le référendum sur le Traité Constitutionnel Européen en oubliant les choix qui avaient, alors, permis d’y voir plus clair à gauche ? Le MRC vise à juste raison la refondation républicaine de toute la gauche. Mais cet objectif ne doit pas conduire à effacer les différences, voire à baisser pavillon.

Le NON du peuple français le 29 mai 2005, quoi qu’hétérogène, est porteur de sens. C’est sur cette base que nous devons rechercher les alliances à gauche pour les élections européennes de juin 2009.

C’est pourquoi nous demandons l’ouverture sans délais de négociations avec le Parti Communiste Français et le Parti de Gauche, de sorte qu’un Conseil National puisse arrêter une position définitive, au plus tard début mars.

 

 

Il faut « se retrousser » les manches dit Monsieur Woerth

Vous trouverez ci-dessous le communiqué que j’ai publié, en tant que Présidente du Groupe MRC au Conseil de Paris, en réponse à Monsieur Woerth qui s’en prend avec arrogance aux grévistes du jeudi 29 janvier, dont, je le rappelle, le mouvement est soutenu par 70% des Français (54% des électeurs de droite et 87% des électeurs de gauche) :

Communiqué de Marinette Bache

Présidente du Groupe MRC au Conseil de Paris

Monsieur Woerth, vos propos sont inacceptables !

Depuis plusieurs mois, les citoyens tentent d’alerter les pouvoirs publics sur la crise sociale qui les frappe de plein fouet.

Depuis plusieurs mois, les salariés voient leurs emplois disparaître pour faire plaisir aux actionnaires, qui en veulent toujours plus.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement fait fi de la peur qui s’installe dans le Pays, face à la baisse du pouvoir d’achat.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement répond au mécontentement général à coup de réformes précarisant un peu plus le peuple.

Alors, pour répondre aux propos plus qu’indécents de Monsieur Woerth, le peuple suit son conseil et s’apprête à «  retrousser ses manches  » et à «  se serrer les coudes  », mais bien évidemment pour faire entendre la voix du mécontentement.

Le gouvernement doit cesser cette pratique qui est en réalité une tentative d’intimidation, en traitant les grévistes de fainéants.

Lorsque le dialogue n’est plus possible, lorsque le mépris de l’autre est la seule réponse qui est donnée à ses questions, le peuple français réagit.

La grève, Monsieur le Ministre, n’est pas faite pour embêter les gens comme vous le dites. C’est un acte réfléchi, pesé car faire la grève n’amuse personne. C’est un outil pour se faire entendre et rappeler à vous et aux spéculateurs que ce sont les travailleurs qui créent les richesses dans notre Pays.

Pour ces raisons, Marinette BACHE, présidente du groupe MRC,

soutient la grève interprofessionnelle et appelle toutes les personnes qui en ont assez de payer pour quelques nantis, à rejoindre les manifestants

 jeudi 29 janvier place de la Bastille à 14h.

Solidarité avec Gérard FILOCHE

Gérard FILOCHE, inspecteur du travail et infatigable militant de la cause des travailleurs, vient d’être mis en examen.

Vous trouverez ci-dessous le texte d’une pétition de soutien que je vous invite fortement à signer en allant sur le site : http://www.solidarite-filoche.fr/

Solidarité avec Gérard Filoche,

Inspecteur du travail mis en examen dans l’exercice de ses missions

Tous les syndicats de l’inspection du travail en sont d’accord :
- la justice est extrêmement laxiste en matière de droit du travail,
- les employeurs qui ne respectent pas le code du travail restent largement impunis.
Trois procès-verbaux sur quatre de l’inspection du travail sont classés sans suite par le Parquet.
Patrons impunis, inspecteurs du travail poursuivis : paradoxalement, ces trois dernières années, ce sont des contrôleurs et inspecteurs du travail qui se sont vu mis en cause dans l’exercice de leurs fonctions alors que Laurence Parisot a affirmé que «la liberté de penser s’arrête là où commence le Code du travail».

Le dernier en date, c’est Gérard Filoche.

L’inspecteur du travail est mis en examen pour un prétendu « chantage » vis-à-vis d’un patron qui refusait la réintégration dans son poste antérieur d’une salariée de retour de congé maternité et qui a demandé trois fois de suite, à l’égard de cette employée, déléguée syndicale, une autorisation de licenciement.

Si c’est du « chantage » que de menacer dans ce cas un employeur d’un PV, alors toute l’inspection du travail fait du « chantage » sans le savoir !

Comment alors que le Parquet débordé, manque de moyens au point de classer la majorité des PV de l’inspection du travail, choisit-il de donner suite à une plainte patronale prétendant de façon invraisemblable que Gérard Filoche fasse « entrave à un Comité d’Entreprise » ?

Nous tenons, en de telles circonstances, à exprimer notre totale solidarité avec Gérard Filoche.

Obama :attendre un peu avant la canonisation…

Mardi 20 janvier : cérémonie d’investiture du 44ème président des Etats-Unis et nouvelle Obamania.
Pour ma part, j’ai eu l’occasion (cf ante) de dire ma satisfaction de l’élection de Barak Obama face à Joe McCain. Maintenant je ne sombrerai pas dans cette hystérie collective qui semble s’emparer de beaucoup. On peut espérer, pour les salariés américains, qu’Obama mettra sur pied un plan de relance, luttera contre le chômage et les inégalités lorsqu’elles sont trop criantes. On peut même penser qu’il ré-animera le « Welfare » mis à mal par les 2 mandats précédents. Peut-être essaiera-t-il de sortir son pays du bourbier irakien (il était contre la guerre, souvenons-nous en).
Mais,
-d’abord Obama n’est pas de gauche, au sens où nous l’entendons en France. Il croit juste qu’il faut quelquefois se servir de l’Etat pour réguler le marché (je concède que pour certains, au PS ou ailleurs, c’est carrément révolutionnaire).
-ensuite Obama est américain et il défendra les intérêts américains ; je ne le lui reprocherai pas d’ailleurs… mais il n’est pas sûr que ce soit les mêmes que ceux de la France ou des pays et des peuples du Tiers monde…
Alors, un peu de mesure et wait and see !

L’espoir vient-il d’Amérique latine ?

Vous trouverez ci-dessous un article traduit et envoyé par Thierry Deronne
Vicepresidencia de Formación Integral
Televisión Publica VIVE , Biblioteca Nacional, Piso 4 Avenida Panteón , Caracas , República Bolivariana de Venezuela 
Blog http://www.vive-fr.org/blog/      http://www.vive-be.org/ (francais)

Oliver Stone tourne un documentaire sur Hugo Chavez.

Caracas 18 janvier 2009 – Sources : EFE/AP

Le cinéaste américain Oliver Stone voit en Hugo Chávez un champion vigoureux, fidèle á ses principes, des changements en Amérique latine, et espère que son nouveau documentaire, qui sortira prochainement sur les écrans, saura capter l’esprit de sa campagne pour faire reculer l’influence des États-Unis. Après avoir passé deux semaines de tournage au Vénézuéla et dans d’autres pays de l’Amérique du Sud, le cinéaste américain dit qu’il a du matériel suffisant non seulement pour un mais « pour deux documentaires ».

« Le film traite du souffle des changements en Amérique du Sud », a dit Stone à Associated Press dans une entrevue jeudi soir. « Je veux saisir l’esprit de cette chose vraiment immense… Quelque chose se passe ici, loin du FMI (Fonds Monétaire International), et hors du contrôle nord-américain. C´est ce qui m’intéresse « .

Le mandataire vénézuélien est le protagoniste du film « mais le liste des acteurs est longue », dit Stone, qui a interviewé les alliés de Chávez en Argentine, au Paraguay, en Équateur et en Bolivie, qui ont pris part eux aussi a la « libération (de la région) des Etats-Unis ».

Âgé de 62 ans, le réalisateur a accompagné Chávez sur le lopin où se dressait la maison de sa grand-mère indigène, ainsi qu’à des meetings politiques où il est entouré d´une multitude de partisans. « C’est un homme d’une énergie enivrante », dit Stone de son protagoniste.

Dans ses entrevues, Chávez analyse les relations internationales, évoque les thèmes du le pétrole, du socialisme et le héros de l’indépendance, le libertador Simón Bolivar, inspirateur de son mouvement.

Stone décrit le président comme une personne qui a changé le monde. « C´est ce que j’aime de Chávez : un grand homme, qui pense grand ‘. « Les changements qu’il a contribuer a faire surgir, ajoute-t-il, se sont répandus partout… Bolivar est de retour ! « .

Stone, qui a remporté trois Oscar, réalisateur de « Looking for Fidel », explique que le documentaire, qui n´a pas encore de titre, sera prêt dans quelques mois. Ce film suit son « W », consacré au le président George W Bush. Il espère que le président élu Barack Obama adopte une attitude différente envers l’Amérique latine : « Il devrait se réunir avec Chávez », a-t-il indiqué.

Le cinéaste a parcouru plusieurs nations latino-américaines durant un mois pour obtenir les témoignages de divers chefs d´État sur le président Chávez. En Bolivie, il a pris part á un match de football et interviewé durant plus d´une demi-heure le président Evo Morales.

Stone a décidé de ne pas faire de déclarations à la presse en Bolivie pas plus qu´au Paraguay, où il a interviewé Fernando Lugo, président, avec qui il a discuté de la gestion gouvernementale de Hugo Chávez et de sa relation avec le reste du continent latino-américain. En Argentine, il a interviewé le couple Kirchner. « « J´ai écouté la présidente et ce qu´elle m´a dit m´a fortement impressionné », a dit Stone à la presse en quittant la résidence présidentielle des Olivos. « Je tente d´expliquer le changement qui se produit dans cette région et de l´expliquer au public d’Europe et d’Amérique du Nord », a conclu le cinéaste. Le directeur a aussi dialogué avec les présidents Raul Castro á Cuba, Rafael Correa d’Équateur et prévoit de se réunir avec le président du Brésil, Luis Ignacio Lula Da Silva.

Un remaniement pour une même politique

Nicolas sarkozy a donc annoncé son mini-remaniement. Quels enseignements faut-il en tirer ? Aucun ! Ou plutôt si , un seul : on continue. Mais qui a cru qu’il en serait autrement ?

Brice Hortefeux quitte l’identité nationale pour un super ministère des affaires sociales. On peut penser, sans trop s’avancer, qu’il y fera preuve d’une grande attention vis à vis des travailleurs ! Un sujet à suivre par exemple : le travail le dimanche. Sans commentaire. Fadela Amara devient sa complice préférée. Je vais vous dire : ça me rassure qu’on puisse être beurette et appartenir à la droite arriviste. C’est une preuve que l’intégration fonctionne encore un peu !

Quant à Besson, il a droit à une promo et occupera le siège de l’intégration et de l’identité nationale ; puis il deviendra secrétaire général adjoint de l’UMP. L’ex-député PS illustre bien le proverbe qui proclame que « quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limite »… Et j’ai bien peur qu’il ne fasse des émules…

Menaces de morts sur des fillettes scolarisées au Pakistan

Je relaie ci-dessous une lettre du Réseau Féministe «  Ruptures  » que vous pouvez signer et adresser à Mme Asma ANISA, Ambassadeur du Pakistan en France,  18 Rue Lord Byron – 75008 Paris

Objet : Menaces de mort par un groupe «  talibans  » sur des fillettes scolarisées de la Vallée de Swat (Pakistan)

Madame l’Ambassadeur,

Vous n’êtes pas sans savoir que des menaces de mort ont été publiquement proférées par M. Shah Durran, chef religieux local, lié au «  mouvement des talibans pakistanais « , dans la région de Swat, à l’encontre des filles et fillettes qui braveraient son «  interdiction  » de se rendre à l’école pour y recevoir l’éducation due à tous les enfants des pays du monde. Il a également menacé de faire exploser les établissements scolaires de ce district s’ils continuaient à accueillir et à dispenser leur enseignement à des fillettes et des jeunes filles (*).

Cet ultimatum criminel, fixé au 15 janvier 2009, nous amène à poser de toute urgence diverses questions au gouvernement pakistanais que vous représentez en France :

  • Quelles dispositions le gouvernement pakistanais a-t-il mis en place afin de combattre cette intolérance – hors du temps, de la justice et de la raison – excluant la moitié d’une population – sa part féminine – du droit à l’éducation et à la connaissance, ce en violation des Conventions internationales sur les droits humains fondamentaux (le Pakistan est en particulier signataire de la Convention CEDAW**) et des Conventions internationales sur les Droits de l’Enfant ?

  • Quelles sont les mesures prises par le gouvernement pakistanais pour rechercher et mettre hors d’état de nuire ces criminels de droit commun dont nous connaissons jusque dans nos contrées le nom du «  chef  » et la localisation qui ont (par une impunité très inquiétante) encore franchi un palier dans leur emprise sur une région de votre pays, en terrorisant des familles vivant au Pakistan et en menaçant de mort leurs filles si celles-ci (ou leurs familles) souhaitaient poursuivre leur scolarisation ?

  • A ce propos, nous souhaitons connaître le déploiement policier mis en œuvre dans votre pays après la destruction par cette bande organisée de plus de 250 écoles (ce qui n’a pas dû se faire en quelques jours) dans cette région pakistanaise ?

  • Enfin, pourriez-vous nous décrire précisément les moyens déployés par le gouvernement pakistanais pour protéger ces enfants mortellement menacées ?

Le temps presse, Madame l’Ambassadeur. Dès ce 15 janvier 2009, ces dangereux individus peuvent mettre leurs menaces à exécution : agresser et tuer des fillettes de votre pays.

Nous, femmes et organisations féministes, signataires de cette lettre, exigeons de votre Ambassade une réponse rapide et détaillée sur les mesures de coercition mises en place par votre pays à l’encontre de ces lâches criminels et sur les dispositifs de protection des familles et des enfants en danger.

Vigilantes aux côtés des organisations nationales, européennes, onusiennes et internationales, préoccupées comme nous, du sort de ces fillettes et de leurs familles, nous sommes soucieuses du respect des droits humains fondamentaux et de la sécurité des personnes quels que soient leur genre, leur pays ou leurs croyances ; nous attendons vos précisions.

Et dans cette attente, recevez, Madame l’Ambassadeur, nos salutations particulièrement distinguées.

Premières associations signataires (par ordre alphabétique) :

AFEMCI (Femmes Euro-méditerranéennes contre les Intégrismes) ; Africa 93, CADAC (Coordination Nationale des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception) ; CNDF (Collectif National pour les Droits des Femmes) ; Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes «  Ruptures  » ; FEM (Féministes-Ecologistes-Mixité) ; Femmes Solidaires ; IFE-EFI (Initiative Féministe pour une Autre Europe) ; LEA (Laïcité-Ecologie-Association) ; Les Insoumises ; Ligue du Droit des Femmes (Association fondée par Simone de Beauvoir) ; Regards de Femmes ; Réseau Féministe «  Ruptures  » …

Première personnalités signataires (par ordre alphabétique) :

Francine Bavay, Vice-présidente du Conseil Régional Ile-de-France ; Chahla Chafik, Sociologue-écrivaine ; François Chouquet, Professeur de Philosophie Université Paris 7-Denis Diderot ; Xavière Gauthier, philosophe-chercheur CNRS, écrivaine ; Michèle Loup Conseillère régionale Ile-de-France ; Yvette Tréhin, adjointe au Maire, en charge du droit des Femmes, Athis-Mons (91) ; Anne Zelensky, historienne-écrivaine …

Contact Réseau Féministe « Ruptures » : Monique Dental

38 Rue Polonceau 75018 PARIS  Tél : 01 42 23 78 15 Courriel : monique.dental@orange.fr

Défendre LE SERVICE PUBLIC POSTAL : mobilisons-nous le 10 janvier !

Je relaie ci-dessous l’appel du Comité contre la privatisation de la Poste et pour la défense du service public postal :

APPEL AUX CITOYEN(E)S ET AUX ELU(E)S A LA MOBILISATION POUR LA POSTE

Le samedi 10 janvier 2009

Rendez-vous

devant les bureaux de poste !

Le samedi 10 janvier sera une journée nationale de mobilisation des comités locaux contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal.

Nicolas Sarkozy a annoncé son cadeau de Noël : la transformation de La Poste en Société Anonyme. Nous savons ce que cela veut dire : il s’agit d’un pas de géant vers la privatisation !Cela nous ne pouvons l’accepter ! Le gouvernement veut mettre un terme à l’activité d’un des plus anciens services publics de proximité de notre pays, garant et créateur de liens sociaux. En pleine crise économique, à l’heure où la précarité et la pauvreté progressent, il s’agit de détruire un service public indispensable pour l’aménagement du territoire et la cohésion sociale. Malgré des centaines de milliers de signatures déjà récoltées par l’ensemble des organisations syndicales et politiques, malgré des manifestations d’ampleur et la popularité de notre lutte, le gouvernement s’entête sur sa décision. Face à cette obstination, il est nécessaire que l’ensemble de la population et de nos élus et élues manifeste son mécontentement le 10 janvier 2009 devant leur bureau de Poste.

Ce n’est pas au président Sarkozy de décider de l’avenir de La Poste, bien de la nation, c’est à la population qu’il revient de se prononcer sur l’avenir du service public postal afin qu’il réponde à ses attentes, par le débat public et par la voie du référendum. En ces temps où le pouvoir répond à la raison et à la mobilisation par le dogmatisme, nous savons pouvoir compter sur votre soutien, votre investissement aux côtés des postiers et de leurs organisations syndicales.

Nous avons besoin de l’investissement des militants et militantes des partis et des associations, de l’ensemble des élus et élues et bien sûr de celui de nos concitoyens et concitoyennes.

Parce que le service postal est l’affaire de tous et toutes,

c’est ensemble que nous devons être présents

devant les bureaux de Poste samedi 10 janvier 2009

pour signer massivement l’appel contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et pour un référendum sur le service public postal. Chacun doit mobiliser autour de soi militant(e)s et ami(e)s pour faire de cette journée une réussite !

http://www.appelpourlaposte.fr/

Bernstein pour fêter 2009

Allez sur le site d’Eric Ferrand : il nous fait le cadeau d’une vidéo d’un concert du Philharmonique de Vienne dirigé, des yeux, par Bernstein. C’est trop génial !

http://www.eric-ferrand.com/index.php?ID=&LangueID=1&ThemeID=30&RubID=121&InfoID=327

(ou passer par mes liens)

Shirin Ebadi, … et les « citoyens d’honneur » de la Ville de Paris

J’apprends que les locaux de Shirin Ebadi, lauréate du Prix Nobel 2003 de la paix, ont été fermés en Iran.  Quel courage n’a-t-elle pas de se battre pour les droits des femmes  – et plus généralement de tous ses compatriotes – dans son pays ?

 Je me disais qu’elle faisait une belle « citoyenne d’honneur » de la Ville de Paris. Car nous avons un peu trop tendance, à la Mairie de Paris, à confondre les victimes, qu’il faut défendre et protéger de tout notre poids, avec ces grandes figures qui combattent, de part le monde, face à toutes les tyranies.

A ce propos, vous trouverez ci dessous, mon intervention sur les voeux, proposant d’accorder la citoyenneté d’honneur de la ville de Paris,  à Gilat Shalit pour l’UMP et à Salah Hamouri pour Les Verts :

«  Mon explication de vote sera valable pour les vœux 122 [NdR : Gilad Shalit] et 123 [NdR : Salah Hamouri]. Je ne peux que constater que ce type de vœu, ressenti par certains comme polémique, engendre en réponse d’autres vœux polémiques. Aussi je m’exprimerai sur 3 points :

  • le 1er : Je veux rappeler que notre groupe soutient totalement la politique du Maire de Paris au Moyen-Orient. Je veux rappeler que patiemment et sans gesticulation excessive, il intervient avec équilibre dans cette région du monde qui mérite d’être traitée avec sérieux, dignité, responsabilité.
  • le 2ème : La dénomination de «  Citoyen d’Honneur  » : il semblerait utile que ce titre, que nous voulons prestigieux, ne soit décerné qu’avec consensus des groupes, à des personnes ayant accompli un parcours ou une œuvre remarquables tels ceux de Taslima Nasreen ou de Aung San Suu Ky.
  • le 3ème : Je souhaiterais que nous puissions, ensemble, réfléchir à une manière de signifier notre attachement au sort de Français injustement détenus de par le Monde, peut-être en les plaçant symboliquement sous «  la protection de la Ville de Paris  ». Nous ne pouvons être insensibles à leur situation. Cela s’appliquerait d’ailleurs, parfaitement au cas Gilad Shalit.

Dans l’attente de cette réflexion, je ne participerai pas au vote sur les deux vœux et je laisse la liberté de vote aux élus du groupe MRC.« 

1...7980818283



MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement
| meimou