Mon édito dans le numéro de janvier 2016 de RESO

Après une fin d’année 2015 terrible, le début de 2016 ne nous engage guère à l’euphorie.

Comment ne pas commencer cet édito par la scandaleuse condamnation des 8 syndicalistes de Goodyear ? 2 ans de prison dont 9 mois fermes. Il s’agit ni plus ni moins que d’une justice de classe au service du patronat et qui nie la conception et la réalité des luttes sociales. On s’étonne que la Garde des Sceaux, si prompte à s’élever, à juste raison, contre la déchéance de nationalité, ne dise pas un mot sur l’iniquité –l’indignité !- de ce jugement. Et on mesure combien il est difficile à ce gouvernement d’assumer qu’il a été élu par et pour les travailleurs. Raison de plus pour saluer la position courageuse de Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat aux Droits des Femmes.

A propos de ministre, voici la dernière de Jean-Marie Le Guen qui, dans la droite ligne de Valls, ne nous déçoit jamais. Il fait de l’ingérence dans les négociations entre partenaires sociaux sur l’assurance chômage et c’est pour y défendre une proposition qui ne peut que trouver l’agrément des patrons : diminuer le temps et le montant des allocations ! Ces messieurs-dames ne semblent même pas en mesure d’imaginer que ce que ces « paresseux » (cf Gattaz) de chômeurs souhaitent avant tout, c’est de retrouver un avenir. Donc un travail !

On mesure combien le libéralisme a gagné lorsque les dirigeants patronaux peuvent se permettre, non pas simplement de se conduire en adversaires du progrès social, mais, et effrontément, sombrer dans l’indécence. Le président du MEDEF déclarant que « la pauvreté n’excuse pas le manque de gout », c’est un expert qui parle ! Mais pas un expert en histoire du Mouvement ouvrier : Gattaz présente le 1er mai comme une fête du travail dénaturée par les syndicats qui en ont fait, je cite, « une fête de la contestation sociale ou de la paresse ». Il se raccroche ainsi à Pétain qui avait débaptisé la « fête des travailleurs » en une « fête du travail et de la concorde sociale » ! Rappelons que le 1er mai s’appelait à l’origine « journée internationale des travailleurs ».

C’est dans ce contexte de tensions sociales à la fois souterraines et exacerbées que le gouvernement veut instaurer une possibilité de déchéance de nationalité pour les bi-nationaux. Chacun sait que cette mesure est d’une totale inefficacité vis-à-vis des potentiels terroristes qui ne se reconnaissent pas dans la Nation française. Et que, plus grave, elle introduirait des catégories de Français, des Français de 1ère classe et des Français de 2nde classe… en sachant que Maxime H et Mickael D-S qui, en Syrie, décapitent pour Daesh, appartiendraient à la 1ère. Tout cela n’a aucun sens et ne peut que renforcer l’idée d’une « nation ethnique » plutôt que celle d’une nation républicaine… et plaire à la droite. On finit par se demander si ce n’est pas le but !

Lire la suite de ‘Mon édito dans le numéro de janvier 2016 de RESO’

Condamnation à de la prison ferme pour les 8 salariés de Goodyear

Goodyear ça suffit.

Ignoble, écœurant, révoltant, justice de classe. Arrêt immédiat des poursuites. Que le gouvernement, à l’exemple de Pascale Boistard, ait un minimum de dignité et que ces salariés soient rétablis dans leur honneur;

Je vous invite à signer la pétion ci-dessous :

https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-l-appel-des-goodyear

Anne Hidalgo présente ses vœux 2016 aux élus du Conseil de Paris et aux personnels

Je ne regrette vraiment pas d’avoir soutenu Anne Hidalgo avant même qu’elle soit désignée candidate à la Mairie de Paris par son propre parti !!! Ci-dessous son intervention :

« Mesdames et Messieurs les élus de Paris, chers collègues, Mesdames et Messieurs les représentants des organisations syndicales, Mesdames et Messieurs,
Il y a un an, alors que je vous présentais mes vœux pour l’année 2015, notre ville était frappée en plein cœur par le terrorisme. Je me souviendrai toujours de cette concomitance tragique qui m’a vue souhaiter le meilleur à Paris à l’instant même où c’est le pire qui lui arrivait.
Un an après ces attaques et celles qui lui ont succédées, notre ville est à flot, notre ville est vivante, et notre ville est elle-même – mais elle porte encore le deuil pour celles et ceux qu’elle a perdus.
Nous sommes à flots comme notre devise le promet et le proclame, mais nous avons une conscience aigüe de la tempête que nous venons de traverser. Nous sommes vivants mais nous gardons le souvenir de tous ceux que nous avons perdus.
Au seuil de cette nouvelle année, je ne veux rien oublier des souffrances qu’a traversées notre ville. Mais je souhaite qu’elles ne nous fassent jamais renoncer à ce que nous sommes : une société libre et fraternelle qui s’attache tant bien que mal à devenir toujours plus égalitaire ; une société qui est toujours plus cosmopolite et dans le même temps toujours plus elle-même ; une société au sein de laquelle il est possible d’être soi et dans le même temps de vivre et de vibrer ensemble.
Cette société, c’est notre Paris qui vit envers et contre tout. C’est notre Paris qui souffre et qui se réjouit d’un même cœur – c’est notre Paris qui conserve inséparablement la mémoire du passé et le sens du possible.

 

En ce début d’année, Paris tient toutes les promesses de sa devise. Quelles que soient leurs différences, les Parisiens sont unis par un destin commun : celui de leur commune. Et ils abordent ce destin comme leur propre vie avec un mélange de raison et de passion auquel la France doit à la fois ses Lumières et ses Révolutions.

 

Nous devons tous être, collectivement, à la hauteur de ce qu’est Paris et de ce que les Parisiens ont montré à l’épreuve des attentats. Plus que jamais les élus doivent être exemplaires. Plus que jamais le service public doit être irréprochable. Plus que jamais les citoyens doivent s’engager. Il s’agit d’être à la fois à la hauteur de notre histoire et à celle de notre avenir.

Lire la suite de ‘Anne Hidalgo présente ses vœux 2016 aux élus du Conseil de Paris et aux personnels’

Bonne année 2016

640_paris_tour_eiffel Bonne année 2016 !

Je forme des voeux pour que 2016 soit l’année où nous retrouverons le chemin de notre République laïque, sociale et universelle.

Etre en phase avec les aspirations populaires… Si on essayait vraiment ?

Etre en phase avec les aspirations populaires… Si on essayait vraiment ?

Je publie ci-dessous cette analyse de Pablo Iglesias, du mouvement Podemos. A méditer.

« Laissez-moi vous raconter une anecdote. Quand le mouvement des Indignés a commencé, sur la place de la Puerta del Sol, des étudiants de mon département, le département de sciences politiques de l’Université Complutense de Madrid, des étudiants très politisés (ils avaient lu Karl Marx et Lénine) se confrontaient pour la première fois de leur vie à des gens normaux.Ils étaient désespérés : “Ils ne comprennent rien ! On leur dit qu’ils font partie de la classe ouvrière, même s’ils ne le savent pas !” Les gens les regardaient comme s’ils venaient d’une autre planète. Et les étudiants rentraient à la maison, dépités, se lamentant : “ils ne comprennent rien”.

[A eux je dis], “Ne voyez-vous pas que le problème, c’est vous? Lire la suite de ‘Etre en phase avec les aspirations populaires… Si on essayait vraiment ?’

Mon édito dans le bulletin « Résistance Sociale » de décembre 2015

Les élections régionales des 6 et 13 décembre ont été, comme on s’y attendait, une sévère sanction pour la gauche.

Résistance Sociale ne jouera jamais les démagogues et ne défendra jamais un positionnement du style « faire perdre en tous lieux, les candidats du Parti socialiste ». Car nous savons que les premiers à souffrir de cette attitude sont les plus défavorisés d’entre nous qui verront les programmes de solidarité, les évolutions des transports en commun, les aides à l’emploi  ou à la vie associative disparaitre. Non, une Région gérée par la gauche et une Région gérée par la droite, ce n’est pas la même chose.

Il n’empêche ! Comment s’étonner de ce résultat ? Comment s’étonner que ceux qui, floués de leur volonté de tourner le dos à la politique Sarkozy, avaient voté Hollande et voient mener la même politique, se lassent et désertent le camp de la gauche ? Lire la suite de ‘Mon édito dans le bulletin « Résistance Sociale » de décembre 2015′

Michel Jallamion, Conseiller régional d’Ile-de-France

Michel-Jallamion Michel Jallamion a été, hier soir, élu conseiller régional d’Ile-de-France.

Je dois dire ma joie -et ma fierté- que ce (encore presque) jeune militant sincère ait été élu malgré la défaite de la gauche rassemblée. Il nous en faudrait beaucoup des politiques comme lui qui croient vraiment à une véritable alternative  fondée sur une volonté farouche de renouer avec le peuple. Et qui y travaille.

Bon courage, Michel : c’est le début des emmerdes !

Françoise DAL, conseillère régionale NPDC, mais surtout une camarade… et une amie fidèle

Au moment où les PS du Nord et de PACA, sous injonction de Cambadélis et Valls, abandonnent le combat, des camarades relèvent la tête. C’est le cas du MRC du NPDC (nord-Pas-de-Calais et Picardie) avec Françoise Dal, Claude Nicolet et Jean-Marie Alexandre, mais aussi de Jean-Pierre Masseret, tête de liste socialiste dans le Grand-Est.

Je me félicite de la position de mon parti, République et Socialisme :

http://republiqueetsocialisme.fr/index.php/communique/471-elections-regionales

« Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre. » Winston Churchill.

Fuir le combat au prétexte d’un prétendu « front républicain » est une lâcheté. Face au FN, il faut y être là, il faut se battre, il faut lutter . Y compris avec les moyens de la démocratie : le vote. Même un vote par défaut ; si JP Masseret n’est pas notre idéal socialiste, au moins il a du courage ! Et je préfère être à ses côtés, qu’aux cotés de la droite, de Valls et de Cambadélis.

Quant à l’efficacité de ce prétendu « front républicain », c’est de la foutaise : ça n’a servi qu’à installer le FN comme alternative aux partis institutionnels et à occulter d’éventuelles autres solutions. Ca a d’ailleurs été inventé par Mitterrand -qui était un fieffé malin- pour cela, même si ça se retourne aujourd’hui contre son parti. Raison pour laquelle d’ailleurs il faut soutenir les courageux car c’est ainsi qu’on fera peut-être bouger les lignes, plutôt que de rester avec sa tranquille pseudo conscience morale.

Je le dis clairement à ceux qui se torturent les méninges pour se trouver des raisons de ne pas voter Masseret dans l’Est : il faut choisir, c’est Pétain ou de Gaulle.

FDAL Ci-dessous un portrait de Françoise DAL :

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/nord-portrait-d-une-conseillere-municipale-qui-doit-se-retirer-714775.html

Enfin ! Une exégèse de l’islam ?

Ghaleb Bencheikh :

« … Il y a eu abdication de la raison, défaite de la pensée, abrasement de la réflexion, négation de l’intelligence ; … il faut libérer l’esprit. (…) Les chantiers sont titanesques. Celui de la liberté, de la LIBERTE DE CONSCIENCE  ; criminaliser l’apostasie est en soi criminel. Celui de désimbriquer le politique de la religion, donc le chantier de la LAÏCITE. Celui de l’EGALITE ENTRE LES ÊTRES PAR DELA LE GENRE, par dela l’appartenance confessionnelle (…) Les musulmans de France sont partie intégrante de cette Nation. Et on connait la grandeur d’une nation dans ces situations tragiques et le génie d’un peuple, c’est lorsqu’il ne se laisse pas ébranler par la terreur. Devant la déferlante terroriste, la digue ne doit pas céder. NO PASSARAN. L’exemple du peuple français va être déclancheur d’une nouvelle ère où la barbarie ne l’emportera pas . »

Image de prévisualisation YouTube

A propos de la prolongation de l’état d’urgence votée hier

Complètement abasourdie par ces déclarations haineuses vis-à-vis des 7 députés qui n’ont pas pu voter le prolongement de l’état d’urgence. Tout aussi abasourdie par les mêmes déclarations tout aussi haineuses envers ceux qui l’ont voté. Ne peut-on plus échanger sur ce sujet avec calme, retenue, recul, véritable analyse et respect de l’autre ? Ne me dites pas que ces salauds de terroristes ont déjà gagné cela ?

Peut-on parler simplement ? Poser quelques faits et quelques questions ?  Esquisser quelques réponses sans se faire insulter de traitre à la Patrie d’un côté, de social-traitre de l’autre ? Vous savez, pour moi, mes fidélités sont égales, car… ce sont les mêmes. Lire la suite de ‘A propos de la prolongation de l’état d’urgence votée hier’

12345...63



MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Saisir le Présent, Construi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement
| meimou